Alliance ETIAM

Veille d'actualité sur le VIH, l'Hépatite C et les autres ITSS

À lire

Effet favorable de la RVS sur les manifestations extra-hépatiques de l’hépatite C chronique

Si la cirrhose du foie et le carcinome hépatocellulaire participent à une mortalité deux fois plus élevée des patients porteurs du virus de l’hépatite C (VHC), l’évolution des manifestations extra-hépatiques, indépendantes de la sévérité des lésions hépatiques, a été moins étudiée après l’éradication du virus. Les antiviraux d’action directe permettent actuellement une éradication virale obtenue sous forme d’une réponse virale soutenue (RVS) avec négativation de la PCR du VHC dans plus de 90 % des cas traités. Cette méta-analyse du groupe de Médecine Interne de la Pitié-Salpêtrière concerne la sélection de 48 études portant sur ce sujet : la RVS est associée à une réduction de la mortalité (versus pas de RVS) chez les 7 000 patients étudiés. La RVS est aussi associée à un taux de rémissions complètes plus élevé pour les vascularites associées à une cryoglobulinémie. Celles-ci sont souvent d’évolution fatale à 10 ans dans 40 % des cas non traités. De même, la réponse objective est meilleure dans les maladies lymphoprolifératives malignes B, lorsque l’éradication virale est obtenue. On rappelle que le risque de développer un lymphome B non hodgkinien est, ici, 30 fois plus élevé que celui de la population générale.

Lire la suite ici :

Sending
Est-ce que ce contenu vous sera utile ?
0 (0 votes)

Laissez un commentaire

Theme by Anders Norén

Retour Haut