Alliance ETIAM

Veille d'actualité sur le VIH, l'Hépatite C et les autres ITSS

À lire

Un nouvel espoir pour le traitement de l’infection au VHB

(Publié sur le Journal International de Médecin www.jim.fr le 10 janvier 2020.)

Les analogues nucléos(t)idiques ne peuvent éliminer complètement le virus dans les hépatocytes infectés par le virus de l’hépatite B (VHB) et donc guérir l’hépatite chronique B. En effet, l’ADN circulaire fermé de manière covalente (ADNccc) persiste dans leur noyau, constitue un réservoir et contribue à la pérennité du VHB à l’origine de l’évolution cirrhogène et de la cancérisation secondaire. L’antigène HBcr (AgHBcr) est un nouveau marqueur sérologique qui peut aisément être quantifié dans le sérum et le plasma à l’aide d’une technique immunologique. Des études récentes ont montré que le niveau d’AgHBcr était corrélé à la charge virale sanguine,mais également à l’activité transcriptionnelle de l’ADNccc identifiant, mieux que l’AgHBs, le stade évolutif de l’infection virale B.Des modulateurs allostériques ou inhibiteurs nucléotidiques interfèrent avec les fonctions structurales de Core, la protéine de capside et bloquent plusieurs étapes du cycle replicatif viral B. Ils sont actuellement en évaluation clinique et vont ouvrir de nouvelles possibilités thérapeutiques. Lire la suite:

Sending
Est-ce que ce contenu vous sera utile ?
0 (0 votes)

Laissez un commentaire

Theme by Anders Norén

Retour Haut